Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2008 6 15 /03 /mars /2008 09:53

Chantal Sebire est atteinte d'une tumeur du nerf olfactif qui, en plus de l'avoir totalement défigurée et de lui avoir fait perdre la vue (entre autres), la fait souffrir atrocement.
Elle est condamnée. C'est à dire qu'elle va en mourir.
Elle demande que son médecin soit autorisé à lui procurer une dose létale.
Tout ce que lui proposent les politiques, qui se renvoient allègrement la balle, est : "On vous invite à voir d'autres médecins".
Comme si cette dame ne savait pas ce qu'elle avait, comme si elle n'avait pas déjà vu bon nombre de spécialistes. Incroyable.

Tout ce que propose la justice, c'est le droit à "laisser mourir" contre l'acharnement thérapeutique.

En d'autres termes : La mettre dans un coma et la laisser mourir de faim.
En d'autres termes, la laisser pourrir (apparition d’escarres etc ...) jusqu’à ce que mort s’ensuive.
Et quel spectacle et angoisse pour la famille !

C'est ignoble ! Quelle lâcheté ! Quelle hypocrisie !

 

C’est d’ailleurs ce que proposait ce matin même, sur Europe 1, le pseudo intellectuel Axel Kahn qui vend ses livres au salon du livre de Paris.

 
Il est même allé jusqu ‘à dire qu’il faut que les lois restent comme actuellement et qu’il faut laisser le médecin abréger illégalement les souffrances du patient, sachant que dans les procès qui suivent immanquablement ce genre d’affaire, on constate les médecins ne sont jamais condamnés (mais à quel prix pour eux, la famille, et avec quel tapage médiatique) et qu’il y a jurisprudence.

 

En gros : « Ne respectez pas la loi, la justice vous couvrira.».

 

Uncrédibeule !

 

Bien entendu, la question est épineuse.

 

Cette dame souffre et va mourir. Elle réclame juste le droit de décider de la date de son départ (plutôt que ce soit la maladie qui le fasse).

 

Plutôt que de partir en Suisse (ou ailleurs) elle a le courage de mettre la justice française devant ses responsabilités.

 

Un belle leçon de courage.


Mise à jour du 26 mars : La justice s'est acharné sur cette femme : Gendarmes, enquête avec autopsie du corps. On s'enfonce dans l'ignominie. Vive la France ! Il vaut mieux être assassin ou violeur d'enfant, on te relâche et laisse en paix. Je sais ... je fais dans le démagogie. Pour le coup, c'est fait exprès.


lien :
association pour le droit à mourir dans la dignité

 

quelques termes :

- suicide assisté : fait de fournir à une personne qui le demande, les moyens de mettre fin à sa vie

- euthanasie active : geste d’un tiers qui donne la mort

- euthanasie passive : arrêt des traitements lorsque le cas est désespéré

euthanasie_suicide_assiste_acharnement_therapeutique-copie-1.jpg


Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Frédéric Minéry - dans dessin de presse - actualité
commenter cet article

commentaires

marcel 01/07/2009 14:14

Oui il faut que l'être humain soit traité humainement. Mais en faire une machine dont on choisit le jour et l'heure de la naissance, puis dont on choisit le jour et l'heure de la mort, je trouve ça plutôt déshumanisant au possible. Un simple accident de la nature qui fonctionne le temps d'un mouvement "on/off".

Pour revenir à Mme Sébire, elle avait refusé la chimiothérapie qui l'aurait sauvegardée, c'est à dire qu'elle était responsable de son état, à l'encontre des conseils des médecins. Alors pourquoi leur reviendrait-il d'avoir une mort sur la conscience? Quel infâmie ont-ils fait pour avoir à endosser le rôle de bourreau (le bourreau "euthanasiait" des criminels, donc des mecs qui avaient choisi librement leur mode de vie et ses conséquence, parce que la société estimait que leur vie ne valait plus la peine d'être vécue)?

Ce qui dérangeait cette dame, c'était de perdre ses facultés mentales. Son physique elle s'en foutait, elle ne le voyait pas. Qui peut juger que cela est un bon motif de mise à mort? Et encore une fois, pourquoi le demander à d'autres quand tant de personnes se suicident chaque jour?

Jean-Frédéric Minéry 01/07/2009 14:38



Vous remettez les même choses, déjà débattues, sur le tapis avec des comparatifs déplacés et hors de propos (bourreau, criminels, mise à mort ...) et avec des solutions
abjectes (laisser souffrir, encourager le suicide ...) entraînant un manque de crédit total à votre encontre.

Comem ej n'ai pas envie de me répéter et que je n'ai pas de temps à perdre.
Je vous laisse avec vos certitudes.

C'est comme argumenter avec quelqu'un qui croit en un Dieu X ou Y ou aux aliens ou à la résurrection ou ...
Peine perdue.
Il n'est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.

Si un jour vous avez une maladie grave et mortelle qui vous ronge et qui vous fait souffrir le martyre (ce que je ne vous souhaite pas) malgré les antalgiques, et qu'aucun traitement ne
peut plus rien pour vous (même pas la chimio), peut-être changeriez-vous d'avis et voudriez-vous qu'on vous laisse partir en douceur (et non par déshydratation) ou qu'on vous
aide à le faire en toute dignité.

Le sujet est clôt.



marcel 01/07/2009 13:40

Je viens de lire ce sujet, une information manque;
Chantal Sébire avait refusé les traitements des médecins, qui auraient pu améliorer son état et empêcher qu'elle en arrive à cet extrémité.

Est-il normal dans ce cas de demander au médecin de faire le sale boulot qu'on ne veut pas faire soi-même?
Doit-on vivre toute sa vie comme un irresponsable, sans avoir à réponde des conséquences de ses actes?

Jean-Frédéric Minéry 01/07/2009 13:57


Je ne sais pas si elle a vraiment refusé des traitements, mais aucun traitement n'aurait pu réellement améliorer son état. Le monde en est témoin.

Quant au "sale boulot", soit on n'a pas les outils pour le faire soi-même et dans la dignité, soit on n'en est physiquement pas capable.
Il n'est pas question de faire endosser une responsabilité au médecin.

C'est pourtant aujourd'hui le cas, par laxisme de l'état.

On est dans un monde d'hypocrisie où l'on laisse le malade/famille ou le médecin gérer un lourd problème. Mais surtout "ON" ne veut rien savoir.

Il est temps que cette question soit réglée en France et que l'être humain soit traité humainement.

C'est mon avis.


Yaneck 05/04/2008 18:48

Dessin très fort, et bonne analyse.

Espérons que les penchants judéo-chrétiens de notre société puissent être gommés sur cette question là.
Trop de gens souffrent.

Francis 15/03/2008 18:02

C'est bien sûr un problème à la foi de dignité humaine et de l'excercice de la Loi: Cela fait longtemps que les français attendent de nos Juges qu'ils tranchent sur la question...et sur d'autres aussi.
Malheureusement,notre justice ressemble beaucoup à la Romaine de Ponce Pilate (je me lave les mains ,disputez-vous entre vous si vous le voulez) qu'à celle de Salomon.Que
Ceux qui le comprennent,apprécient la comparaison !

Texte Libre

http://www.wikio.fr