Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2008 7 24 /02 /février /2008 19:53
menton_01.JPGAujourd'hui, j'ai lâché un peu ma tablette graphique pour aller profiter du soleil, à Menton.
Route du bord de mer, en passant par le dédale sans panneaux indicateurs : Monaco.
Des dizaines et des dizaines de bus emmenaient des flots de touristes dans les allées de cette jolie petite ville de Menton. Le carnaval de Menton n'est pas un carnaval populaire mais un carnaval municipal à vocation touristique. Il faut donc payer.
15 euros, le combiné "'exposition de structures à oranges et citrons + corso". Pas donné.
Cette année, le thème est "les îles".
Vous me voyez là, les yeux plissés par le soleil, devant un bateau pirate.

Pour entrer dans les jardins, on nous dit de faire tout le tour du pâté de maison, au milieu de la foule.
Et paf, on arrive dans l'entrée du clos du corso. Après la queue d'achat de billets, on fait la queue pour entrer dans ce clos du corso (je rappelle qu'on veut voir les jardins)
On nous poinçonne "corso 2" sur le billet.
Une fois dans le clos du corso, on finit par trouver l'entrée du jardin, en face du casino. 
Re-queue.
On se fait poinçonner "jardins" sur le ticket. Cherchez l'erreur de logique.

menton_02.jpgmenton_03-copie-1.jpgmenton_04.jpgmenton_05.jpgmenton_06-copie-1.jpgmenton_07-copie-1.jpgmenton_08.jpgmenton_09.jpgmenton_10.jpg

                                                                           






Une fois le tour du jardin fait, on se retrouve naturellement en bas, près du casino, puisque nous avons fait la boucle (le tour quoi)
Il y a les deux entrées par lesquelles on ne peut sortir. Verboten !
Il n'y a pourtant personne à l'horizon.

On doit donc remonter une bonne moitié du jardin, se frayant un passage à la machette au milieu de centaines de personnes, pour trouver enfin la sortie. Et le pire c'est qu'on se retouve à nouveau dehors ! Incredible ! 
Quelle organisation ! Elle aime bien ajouter de la foule à la foule.
Merdum ! On est à nouveau dehors donc !
On doit encore faire le tour du pâté de maisons au milieu de la foule (des milliers de personnes qui attendent pour montrer ou acheter leut ticket) pour entrer dans l'espace corso (même entrée que tout à l'heure).
Notre billet étant déjà poinçonné "corso 2" (cf l'idiotie précédente), il ne nous le repoinçonne pas mais on a dû quand même faire la queue pour entrer. Génial !
On a perdu 1 heure à devoir ressortir par le haut du parc d'exposition, refaire le tour complet à l'extérieur pour aller au lieu des défilés qui est à 50 cm de là où on était initialement !
Un cerveau de primate aurait réservé une des deux entrées du bas de l'expo à la sortie vers le clos défilé.
Le bon sens et la logique n'aurait pas fait ressortir (et par en haut) des gens qui avait le billet "corso + EXPO";

Quelle organisation ! Elle aime bien ajouter de la foule à la foule.

De plus, l'organisation n'a pas pensé à mettre des toilettes (il y a des dizaines de milliers de personnes parquées en enclos CHAQUE JOUR : Dans les entre 25.000 et 30.000 les dimanches).

Il y a des toilettes au palais de l'Europe. Elle sont à gauche (au RDC et au 1er étage).
Déjà : il faut le savoir.
Mais l'organisation, avec son neurone unique a décidé que la sortie était à gauche et l'entrée à droite.
Donc si vous voulez aller aux toilettes (RDc ou 1er), il vous faut traverser la foule, monter au 1er étage où vous n'avez rien à fiche, puis redescendre de l'autre côté. Durée : 1/2 heure de traversée de foule, montre en main.
Quelle organisation ! Elle aime bien ajouter de la foule à la foule.
Monter à l'étage puis redescendre quand on est handicapé, enceinte ou âgé (la majorité du public) ...
Ils suffisait de faire un accès dans les deux sens à gauche au RDC là où sont les toilettes.
Des centaines de personnes attendaient pour faire pipi.
Et là, dégoûtés, vous sortez sans faire pipi.
Vous avez perdu 1/2 heure et vous êtes très très énervés.

Il y avait aussi des toilettes (quatre, seulement) dans le parc d'exposition des structures en citrons.
Une heure de queue pour faire un petit pipi.
On ne lui dit pas bravo à l'office de tourisme.
Ils doivent avoir une grosse vessie, ne pas êtres âgés, ni enceinte, ni avoir de problèmes de santé pour oublier une chose si élémentaire.
Les chiens ont plus de droits que les humains, à Menton, en ce domaine.

Dans n'importe quel festival de BD ou de musique ou ... qui draîne moins de monde, il y a des toilettes installées (et nettoyées régulièrement) à tout bout de champ. Ex : salon du livre de Toulon, festival BD de Sollies-Ville ...

J'ouvre une parenthèse :
Au palais de l'Europe, il y avait, en sus de  "marchands d'artisanat", une superbe exposition gratuite d'orchidées qui prenait toute la grande salle.
Des centaines et des centaines d'orchidées, toute plus belles les unes que les autres, mises en valeur dans de magnifiques compositions ou dans des scènes évoquant les îles d'outre mer, propices à laisser vaquer notre imaginaire.  Je vous en fais profiter par quelques photos :

menton_11.jpgmenton_13.jpgmenton_14.jpgmenton_15.jpgmenton_20.jpg
menton_17.jpgmenton_19.jpgmenton_12.jpgundefined


menton_16.jpg






Cette parenthèse fermée, retournons dans notre clos corso : 
Il est 13 h. On a 1h30 pour manger un bout, avant le début du corso.
Il n'y a plus rien à manger, nulle part.
On longe la rue du bord de mer pour sortir de l'autre côté histoire d'aller en ville quérir un sandwich.
Un type de l'organisation qui faisait le garde barrière, nous dit "Si vous sortez, vous ne rentrez plus".
Là on lui explique stoïquement (on est blindé) que non, ainsi que le principe des n° de corso marqués sur les billets.
Son neurone ayant fini par fonctionner, il comprend. Ouf !

Pas chiants, on décide finalement de rester derrière les palissades et de faire les fonds de gamelles.

A 13h il n'y avait plus rien à becqueter !
On fini par trouver deux malheureux sandwichs au pain (les deux derniers) dans un bouiboui du coin.
Après un "repas" en terrasse ensoleillée (ce fut épique pour trouver deux chaises), c'est l'heure du corso.

Il y avait le char "Grèce" avec dessus des africaines noires et un char "Corse" avec des antillaises en madras.
Cherchez l'erreur.
Il y avait aussi un char Ecosse (à force de se battre avec l'Angleterre et consors, elle a dû finir par devenir une île à elle toute seule).
Petit corso sympatoche :

menton_23.jpgmenton_22.jpgmenton_31.jpgmenton_30.jpgmenton_37.jpgmenton_24.jpgmenton_25.jpgmenton_29.jpgmenton_40.jpgmenton_32.jpgmenton_41.jpgmenton_39.jpgmenton_35.jpgmenton_33.jpgmenton_42.jpgmenton_28.jpgmenton_27.jpgmenton_34.jpgmenton_36.jpgmenton_38.jpg






menton_43.jpgmenton_44.jpgRetour dans la foule, sans heurts.

Etre pressés comme des CITRONS, c'est ça, la fête des CITRONS.

26.000 à 29.000 entrées enregistrées chaque dimanche ! (29.000 le dernier WE) et pas de toilettes ...

J'espère vous avoir apporté un peu de soleil et de couleurs. Tchô !


Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Frédéric Minéry - dans Les aventures de Jean-Fred
commenter cet article

commentaires

Francis minery 25/02/2008 06:44

Super photos..c'est quoi comme appareil?

Jean-Frédéric Minéry 25/02/2008 07:57

C'est un numérique Olympus 740 7.1 megapixel 5X optical zoom.Il est compact et a cependant un bon zoom.

Texte Libre

http://www.wikio.fr